D’où provient la couleur du vin ? Est-ce la façon de le vinifier ? La région d’exploitation ?.. Tout d’abord, il faut savoir que généralement le jus du raisin est blanc, que ce soit un raisin blanc ou rouge. Mais d’où provient la différence ?

La couleur du vin blanc

Les vins blancs peuvent être produits à partir de raisins blancs comme noirs.

Après les vendanges, le raisin est pressé. Puis sa peau est retirée directement, afin qu’elle ne colore pas le vin. Pour les vins blancs, il n’y a pas de macération (action, après les vendanges, de laisser la peau avec le moût de raisin).

Les différentes nuances de couleurs sont dues principalement à la peau mais aussi aux cépages, à l’âge du vin et à la fermentation.

La couleur du vin rouge

Pour un vin rouge il faut sélectionner des raisins qui possèdent du jus un peu plus rouge, comme le merlot, le cabernet-sauvignon, le cabernet-franc, la syrah, etc. Attention, certains cépages sont plus complexes bien sûr, tels que le pinot noir ou le gamay, qui ont une couleur qui varie autour du gris.

Après les vendanges, le raisin va être pressé avec la peau et les pépins, ce qui va donner le moût du raisin. Puis, a lieu la macération avec la peau. Les pigments contenus dans cette dernière colorent le jus. La macération peut durer de quelques jours à quelques semaines. Ensuite vient la fermentation.

Comme pour le vin blanc, la couleur est due à la peau, au cépage, à l’âge du vin et aussi, pour le vin rouge, à la macération.

La couleur du vin rosé

Rosé = Rouge + blanc ? NON !

Pour obtenir cette couleur rosée il y existe deux méthodes après les vendanges :

Méthode dite « de pressurage »

Le vin sera réalisé selon une méthode similaire à celle du vin blanc avec des raisins rouges. On retire directement la peau afin d’obtenir la couleur rosée. Cette méthode permet d’obtenir des rosés appelés « vins gris ».

Méthode dite «rosé de saignée »

Le vin est réalisé selon la même méthode que le vin rouge. Le raisin est pressé avec la peau et les pépins afin d’acquérir la couleur souhaitée (macération de quelques heures seulement).

Il existe une exception pour le Champagne : le Champagne rosé est souvent réalisé à l’aide de vins rouges et de vins blancs. Cette méthode est acceptée puisque les Champagnes rosés étaient réalisés ainsi avant que toutes les réglementations soient mises en vigueur.

%d blogueurs aiment cette page :