Ah, le cabernet sauvignon ! Ce cépage classé parmi les meilleurs du monde, vous a déjà régalé maintes et maintes fois au cours de repas en famille, entre amis ou avec votre tendre aimé(e). Mais que savez vous réellement de lui ? Le Bon Gustave est là pour vous résumer la situation et l’histoire du cabernet sauvignon !

Un métissage particulier et des débuts difficiles…

Particulier oui, car il est né par hasard au XVIIème siècle. C’est le fruit d’un mariage entre un cabernet franc et un sauvignon blanc. Ce cépage originaire du sud-ouest de la France a ensuite été appelé au XVIIIème siècle « vidure » (ce qui est retiré d’un animal mort et donc qui n’est pas très sympa pour les papilles). En effet il était souvent récolté avant maturité. Ce qui donnait au vin un goût de poivron vert, peu connu à l’époque et donc trop surprenant et déplaisant pour les consommateurs.

…mais qui a tout de même su s’imposer !

Cependant, ce nouveau cépage noir bordelais a réussi à se faire une place parmi les plus grands et les plus prestigieux. Grâce aux premiers vignerons qui ont su le récolter à la bonne maturité. Ainsi, au XXème siècle il a été le raisin le plus répandu dans le monde entier. 1990  il a  d’ailleurs été dépassé par le merlot. Mais surprise ! Aujourd’hui, le cabernet sauvignon a retrouvé sa place de premier de la classe. Sa plantation a augmenté de 31% depuis 2000 contre 26% pour le merlot.

Les trois mots d’ordres à respecter pour obtenir la qualité

Temps, soleil et cailloux… Voici le cocktail parfait pour obtenir le meilleur des cabernets sauvignons. C’est en le cultivant ainsi qu’il donne les meilleurs des Pauillacs, des Margaux, des Médocs ou des Graves. Sa peau dure et épaisse renferme une chair ferme et croquante lui permettant de résister aux gelées printanières et aux pluies abondantes. Ensuite, il lézarde au soleil tout l’été pour être récolté en octobre lorsque le soleil se fait moins présent. Ainsi, grâce à sa résistance, il bénéficie de plus de temps pour arriver à maturité et ne pas avoir un goût de poivron vert ! Logique non ?

Par ailleurs, ce raisin se cultive facilement dans beaucoup d’autres pays viticoles du monde. On peut en trouver Canada, au Liban tout en passant par le Chili, la Roumanie et l’Australie. Attention ! Quel que soit le pays, ce cépage réussi à offrir des vins de qualité pouvant largement concurrencer Château Latour ou Château Mouton-Rothschild !

Pourquoi ne pas essayer le cabernet sauvignon californien Hahn Winery ou bien le Château Musar libanais ? Vous ne serez pas déçu !

Un partenaire à marier en toute simplicité

Avec des fines notes de végétaux légèrement mentholés associées à une base épicée, boisée et fumée rappelant parfois l’odeur d’un gros cigare, le cabernet sauvignon a un sacré caractère. Il est souvent vu comme un vin d’homme. Son profil solide et bien charpenté saura s’associer excellemment à une viande rouge bien grillée ou longuement mitonnée. Ses arômes de cèdre et de réglisse sont aussi des très bons partenaires pour les desserts pralinés ou chocolatés.

Ce cépage que vous avez déjà surement découvert vous surprendra toujours. En effet, il est difficile de se lasser d’un tel breuvage lorsqu’on sait d’où il vient et ce qu’il peut vous offrir. La virilité du cabernet sauvignon se révèle à chaque dégustation. Vous y trouverez toujours une note unique qui délectera vos papilles !

LBG

%d blogueurs aiment cette page :