Les vins légers en alcool sont de plus en plus mis en valeur en boutique et sur les cartes de restaurants. Est-ce une nouvelle mode ou un réel changement de consommation ? La brigade a enquêté sur le sujet … 

Une boisson d’apéritif … 

Nos parents buvaient des vins de soif pour accompagner leur repas comme boisson alimentaire. Quant à nous nous en avons fait une boisson d’apéritif. Moins de cocktail pour plus de vins à l’apéritif ! C’est ce que nous dévoile une étude publiée par Intelligence, selon laquelle un français sur deux boirait du vin à l’apéritif au moins une fois par mois. 

Nous cherchons à retrouver des degrés d’alcool moins élevés. A l’époque, le vin titrait entre 9 et 11 degrés. Désormais il avoisine régulièrement les 13 degrés. Les pratiques viticoles ayant progressées, le vin est aujourd’hui plus alcoolisé. En effet, elles permettent d’être plus juste quant à la date de récolte et donc de vendanger lorsque le fruit est parfaitement mûr soit plus chargé en alcool. Certaines études mettent aussi en jeux le réchauffement climatique qui influerait sur l’augmentation du degré d’alcool depuis plusieurs années.

wesual-click-72548

Plus légère …

L’institut national de recherche agronomique a imaginé des technologies pour désalcooliser le vin. Pour ainsi répondre à la demande du consommateur qui ne cesse de évoluer. 

Selon certains vignerons, une clientèle existe pour ces types de vins légers en alcool. Ceux qui aimeraient boire du vin chaque jour à table le feraient certainement si ceux-ci étaient plus légers. En effet, les consommateurs désirent manger de plus en plus sain. La boisson s’accompagne naturellement dans ce processus santé. Il y a là une nouvelle cible à toucher.

Toujours aussi bonne … 

La variation du degré d’alcool dans un vin ne devrait pas influencer son goût. C’est le travail du vigneron de veiller à ce que ses arômes soient respectés. Cependant, les éléments les plus importants sont la température du vin et l’accompagnement au lors de sa dégustation.

Mais comment ça peut marcher ? 

cones_rotatifs2-1Source : https://bacchuseriesdemariefrance.com

Le vin est produit non pas avec des raisins moins mûrs mais avec une technique de désalcoolisation s’ajoutant au processus de vinification ordinaire. Le vigneron sépare ainsi l’alcool du vin pour le réintégrer au taux souhaité. Avis aux femmes enceintes et à tous ceux qui ne peuvent pas boire d’alcool. C’est désormais possible !

%d blogueurs aiment cette page :