Nous sommes nombreux à avoir en tête une image assez peu qualitative des vins produits par les caves coopératives françaises. Cette idée est surement due aux gros volumes de vins produits par ces structures sur la première moitié du XXe siècle. Le vin de l’ouvrier, le vin du soldat, la boisson quotidienne du français entre autres.

pipette_verre
Mais allons, il est grand temps d’évoluer !

Il faut savoir que, ces pratiques correspondaient aux besoins de la société française de l’époque. Les besoins ont bien changés et les caves coopératives ont su évoluer. Les cuvées sont de bien meilleures qualités avec un rapport qualité prix attractif. Ce serait donc une erreur de ne pas s’intéresser à leur production.

Si bien qu’aujourd’hui, on peut citer des caves coopératives reconnues telles que Nicolas Feuillate ou La Chablisienne. Saviez-vous que douze caves coopératives se sont unies ? Leur but était de promouvoir leurs meilleures cuvées les “icônes” de leur production. Elles se sont regroupées sous un label appelé “Marques&Coop“.

D’ailleurs, ces vins sont la fierté des vignerons et des équipes techniques qui travaillent ensemble. Allez visiter le site officiel pour en apprendre davantage.

Une cave d’exception …

Une de ces caves est la Maison Sieur d’Arques de Limoux. Cette imposante structure pèse dans le paysage des vins effervescents français. Près de 8 millions des bouteilles sont produites chaque année sous l’appellation Blanquette de Limoux et Crémant de Limoux. Des bulles dont la qualité est reconnue dans de nombreux pays. En effet, Sieur d’Arques exporte dans des régions du monde où les consommateurs sont de fins connaisseurs comme les États-Unis, l’Allemagne, l’Australie, la Russie et même l’Asie avec la Corée et le Japon.

Un expert en parle 

Malgré cette expansion, la Maison Sieur d’Arques est allée encore plus loin en produisant des chardonnays exceptionnels. Dans chacun des 42 villages, une parcelle a été sélectionnée pour produire les cuvées “Clochers de Limoux”. Ces parcelles, souvent des chardonnays de trente, quarante ans ou plus sont travaillées différemment. Les rendements sont plus faibles et une vinification à la “bourguignonne” en fûts de chêne neuf est utilisée. Une de ces cuvées, “Le Clocher” a retenu l’attention d’un expert. Jeb Dunnuck du guide mondialement reconnue décrit le vin dans The Wine Advocate dont voici un extrait.

Robert Parker’s Wine Advocate : « Un blanc fabuleux, et l’un de ceux ressortant le mieux de mes dégustations dans le Languedoc , le Clocher de la Serpent 2013 Limoux Blanc est un 100 % Chardonnay , issu de sols argilo-calcaires, entièrement fermenté et élevé en chêne français. Possédant plus qu’une vague ressemblance avec un Bourgogne blanc de grande classe, il offre des arômes de crème citronnée, de brioche, de fruits du verger beurrés et de fleurs blanches dans un style moyennement corsé, frais, croquant, et magnifiquement pur. C’est un blanc remarquable qui devrait avoir une décennie ou plus de longévité. »

En somme, c’est un vin d’exception, récompensé d’un excellent 93/100. Pour les amateurs de découverte, il en reste quelques bouteilles sur le site de vente en ligne de la maison sieur d’Arques

Crédit photo : Sieur d’Arques

%d blogueurs aiment cette page :