Saviez-vous que le vin est le 2ème poste d’exportation de la France derrière l’aéronautique et devant les parfums et les cosmétiques?

Parce que nous sommes fiers de notre “Or Rouge”

Selon les historiens, en France, on buvait déjà du vin plus de cinq cent ans avant notre ère. Ce sont les moines, les empereurs et la Révolution qui ont façonné l’industrie vinicole. Si les méthodes de fabrication du vin se sont vues modifiées par l’émergence de concurrents, les habitudes d’achat et de consommation de vin ont, elles aussi, évolué.

Des vins de meilleure qualité  

D’après le Baromètre Gallo 2016, les français ont tendance à boire de moins en moins de vin, mais de meilleure qualité. En 1975, un français buvait 100 litres de vin par an contre 42 litres en 2016. La consommation était davantage quotidienne et principalement des vins de table*. Elle est aujourd’hui bien plus occasionnelle, seulement 1 à 2 fois par semaine et majoritairement de vins issus d’appellations d’origines contrôlées*. Malgré cette baisse, la France détient toujours le titre de plus gros buveur de vin devant l’Italie et le Portugal.

 Made in France vs Les Vins du Monde

Les français sont des fervents défenseurs de leur vignoble et du « made in France » ; 36% consomment uniquement du vin national. Néanmoins les habitudes de consommation tendent à évoluer. La mondialisation a joué un rôle important dans ce secteur. Désormais les échanges sont plus faciles, moins longs et dans certains cas peu couteux. C’est pourquoi en 2016, 83% des français avaient déjà dégusté des étrangers. En tête, les vins d’Italie et d’Espagne, suivis par les vins du Nouveau Monde* : californiens et chiliens. Les œnophiles du XXIème siècle sont poussés par leur curiosité, l’envie de découvrir de nouvelles saveurs et de nouveaux gouts et enfin pour le bon rapport qualité/prix de ces vins.


Une boisson plus conviviale

jez-timms-128933

De même que la provenance des vins évolue, les modes de consommation des français changent au fil du temps. Cette boisson n’est plus uniquement consommée lors de repas à table mais aussi durant des moments de détente. 38% des consommateurs sont tentés par le vin en piquant une tête à la piscine (avec beaucoup de glaçons pour le garder bien frais et l’alléger en alcool) et 60% souhaitent déguster du vin en cocktail. Cette nouvelle façon d’apprécier cette boisson répond avant tout à une volonté de déguster des vins plus frais, plus légers aux arômes originaux. Enfin partager ces découvertes sur les réseaux sociaux – principalement sur Facebook (27%) est une tendance qui se popularise de plus en plus.

Et le bio ….

D’après le nouveau Baromètre Agence BIO / CSA Research de janvier 2017, près de 9 français sur 10 déclarent avoir consommé des produits biologiques au cours des 12 derniers mois. Le vin est également touché par cette tendance. Les consommateurs souhaitent consommer du vin tout en respectant le terroir, la saveur des raisins, les conditions des agriculteurs etc. Un consommateur de vin sur trois déclare boire du vin bio.

« Un verre s’il vous plait »

 

aliis-sinisalu-110317

C’est un fait, les français consomment plus de vin qu’en 2015 au restaurant.  Mais comment le dégustent-ils ?

Depuis quelques années, les français consomment le vin au verre et non plus à la bouteille. Mais comment explique-t-on ce changement ? Le client d’aujourd’hui est plus volatile constamment en quête de nouvelles sensations, et d’expériences. C’est pourquoi, consommer au verre lui permet de varier ces plaisirs gustatifs et de pouvoir accorder son vin avec son plat, son fromage ou son dessert, gage de finesse. Par ailleurs, la multiplication des contrôles routiers et la prévention sur l’alcool au volant est un facteur supplémentaire à la consommation mesurée. Enfin, la crise économique a poussé de nombreux consommateurs à consommer moins qu’avant.

Coté professionnel, cette tendance de consommation a permis de booster le chiffre d’affaires. La plupart des établissements propose désormais plusieurs vins au verre à ses clients. Un établissement doté d’équipement pour conserver le vin pourra les garder plusieurs jours sans risquer de perdre en qualité. C’est également une façon d’offrir au client une plus large gamme de choix.

Oseriez-vous apporter votre vin au restaurant ? VinoResto vous le permet !

 

Tamara Perez

« Apporter son propre vin » est un concept apparu dans les années soixante-dix dans les pays anglo-saxons. Il connaît un véritable succès au Canada et en Australie, mais qu’en est-il pour la France ?

« Bring your own bottle » est considéré comme une tradition pour les anglo-saxons mais reste encore très méconnu en France. Quelques restaurants ont osés ce pari fou parfois gratuitement ou contre un « droit de bouchon ». Leur objectif : donner la possibilité aux clients de se faire (encore plus) plaisir. Déjeuner ou diner au restaurant est devenu un plaisir occasionnel qui peut devenir couteux. Les clients font donc des choix en délaissant certains plats et/ou boissons. Donner la possibilité à celui-ci de ramener son propre vin lui permet de commander un apéritif, un cocktail, du fromage, un dessert, supplément non négligeable pour le restaurateur.

Une application ayant remis au goût du jour ce concept

VinoResto est le premier service de réservation en ligne vous permettant d’apporter votre bouteille de vin au restaurant. Cette start-up a été fondée par trois amis, Johan, Romain et Guillaume. Ils vous donnent la possibilité de tester ce concept en 3 étapes. Dans une base de donnée (bien garnie) trouvez votre restaurant (lieu, date, type de cuisine), choisissez la formule qui vous convient et enfin validez votre réservation. Pour l’instant cette jeune équipe travaille uniquement avec des restaurants parisiens mais ils envisagent prochainement d’exporter leur concept en Provence.

Devenez-vous aussi un œnophile !  

*vin de table : Appelé aujourd’hui « Vin de France ». Leurs conditions d’élaboration se sont assouplies, avec désormais la possibilité d’indiquer le millésime et le cépage principal. Par exemple une bouteille étiquetée « Vin de France chardonnay 2013 » sera un assemblage produit en Bourgogne dans le millésime 2013.

*Appellation d’Origine Contrôlée : appellation qui garantit le style et l’origine géographique de la bouteille mais non sa qualité.

*Vins du Nouveau Monde : regroupe tous les pays producteurs de vin hors du continent européens. Les vins les plus reconnus se trouvent en Afrique du Sud, en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) et en Amérique (Chili, Argentine et États-Unis).

Tamara, l’équipe Le Bon Gustave

%d blogueurs aiment cette page :