Comme chaque premier weekend de février depuis 1996, le vignoble jurassien accueillera la Percée du Vin Jaune. Cet événement festif et populaire met à l’honneur celui qu’on appelle “l’Or du Jura”, et d’ailleurs à juste titre, puisqu’il est reconnu comme un vin incroyablement riche et puissant. Vous voulez connaître tous ses secrets pour apprécier pleinement sa dégustation ? Le Bon Gustave vous accompagne !

Elaboration du vin jaune

Le vin jaune est un vin blanc sec produit à partir d’un seul cépage, le Savagnin. Seules 4 AOC peuvent l’élaborer : Arbois, Côtes du Jura, Château-Chalon et l’Etoile.

Ce qui est tout à fait typique de l’élaboration du vin jaune est, qu’après fermentation, il est conservé 6 ans et 3 mois en fûts de chêne, sans ouillage. (C’est-à-dire sans que l’on ne compense l’évaporation naturelle). Cette méthode permet la formation d’un voile de levures à la surface du vin. Ce voile le protège et le préserve de l’oxydation due au contact avec l’air.

fut-vin-jaune

Le voile de levures à la surface du vin jaune

Percée et mise en bouteille

Le vin jaune n’est pas atypique seulement par sa méthode de production. Il l’est aussi en raison des festivités qui accompagnent sa mise en bouteille. Après avoir passé 6 ans et 3 mois en fûts, producteurs et amateurs se retrouvent le premier weekend de février pour la Percée du Vin Jaune, où un tonneau est ouvert et dégusté par un jury puis mis en bouteilles. Cet événement est aujourd’hui l’occasion de rencontrer les producteurs, de déguster, de participer à des ateliers de cuisine, etc.

La bouteille le contenant est elle aussi particulière puisqu’elle contient “seulement” 62cl du breuvage. Ce contenant, appelé clavelin a été créé à la demande des producteurs de vin jaune. C’est d’ailleurs la seule bouteille autorisée à le contenir ! Sa contenance, à première vue étrange, correspond à ce qui reste d’un litre du vin après vieillissement.

Dégustation

C’est sa méthode particulière d’élevage qui procure au vin jaune toute sa typicité, à commencer par sa jolie robe dorée. Son nez vous offrira des arômes de fruits secs et de noix, accompagnés de quelques notes florales. La bouche, riche et puissante, vous fera retrouver la noix, ainsi qu’une touche épicée.

Vous l’apprécierez, servi autour de 15-16°C, avec du foie gras, une volaille à la crème ou encore des spécialités du Jura, comme la tarte au comté.

Le vin jaune est aussi une valeur sûre si vous cherchez des vins de garde puisqu’il peut se conserver jusqu’à 30 ans sans problème !

Pour succomber à la tentation du vin jaune nous vous conseillons notre coup de coeur : le Côtes du Jura – Vin Jaune du Domaine Guillaume Overnoy.

Contactez nos dénicheurs si nous vous avons convaincu d’y goûter !

%d blogueurs aiment cette page :